Arrêter de fumer avec l’acupuncture

l'acupuncture cigarette

Etre dépendant de la cigarette est une situation difficile à surmonter. Face à la détresse de certains fumeurs, la médecine alternative peut les aider à surmonter leur addiction comme les traitements tabagiques. L’acupuncture est une médecine traditionnelle chinoise qui a aussi des origines indiennes. Ses effets positifs contre le stress et la douleur sont plus ou moins reconnus. En effet, les scientifiques ne sont pas encore d’accord avec ses vertus thérapeutiques. Néanmoins, les fumeurs qui ont testé cette technique affirment que leur envie de fumer a diminué grâce à l’acupuncture. il existe aussi la kinésithérapie pour arrêter de fumer.

La séance d’acupuncture à domicile

L’environnement où évolue un fumeur est déterminant dans sa lutte contre le tabagisme. Comme le démontre cet acupuncteur à Montréal, si le fumeur suit une thérapie dans un lieu donné, il est fort possible qu’une fois de retour chez lui la tentation d’allumer une cigarette soit si forte qu’il ne peut y résister. Ainsi, il est conseillé d’adopter certaines méthodes à domicile, et notamment de faire appel à un professionnel de l’acupuncture. En tant que professionnel, il saura sur quels points d’acupuncture planter ses aiguilles pour activer les bons réseaux d’énergie.

L’acupuncture : l’impact sur l’envie de fumer

S’il y a bien un effet positif que les fumeurs reconnaissent à l’acupuncture, c’est bien la perte progressive de l’envie de fumer. Effectivement, selon eux, le sevrage tabagique est facilité par cette technique de médecine douce. Toutefois, pour obtenir de bons résultats, l’acupuncture doit être combinée avec des substituts nicotiniques. L’introduction des fines aiguilles par le médecin acupuncteur à des points d’acupuncture précis permet de diminuer l’envie de fumer car les réseaux d’énergie sont activés. Le sevrage tabagique présente différents symptômes que l’acupuncture peut soulager. Parmi ces symptômes, il y a l’irritabilité, l’anxiété, les troubles digestifs, les changements dans le sommeil et la nervosité.

L’efficacité de l’acupuncture

Si les fumeurs sont convaincus des bienfaits de l’acupuncture, les scientifiques demeurent sceptiques. En effet, selon eux, cette méthode ne devrait pas être choisie en premier lieu mais plutôt en complément d’une autre thérapie. Cela est d’ailleurs confirmé pour les fumeurs chroniques et fortement dépendants. Pour ces cas, l’aide pharmacologique est primordiale. A part cela, l’accompagnement d’un médecin et même d’un psychologue est aussi fortement recommandé. Malgré cela, les témoignages positifs des fumeurs qui ont bénéficié de l’acupuncture sur des points d’acupression ne peuvent être ignorés.

L’acupuncture en tant que traitement complémentaire

Etant donné que les bienfaits de l’acupuncture chinoise ne sont perceptibles qu’en combinaison avec d’autres techniques, celle-ci servira donc de traitement complémentaire. Dans tous les cas, la volonté du fumeur reste en tête des conditions de réussite de sa lutte contre le tabagisme. De ce fait, peu importe les méthodes de sevrage utilisés, si le fumeur n’y met pas du sien, cela reste vain. Quelle que soit la méthode que le fumeur adopte, une certaine préparation est nécessaire. Ainsi, il faut se poser certaines questions comme le nombre de cigarettes qu’il consomme par jour et les périodes où il fume. Ce genre de questionnement est nécessaire pour que le fumeur sache et comprenne d’où vient son addiction.

About Laurence

Laurence je suis la collège du webmaster Burez Bastien et j’interviens de temps en temps dans la rédaction d'article sur l’arrêt de tabac.

View all posts by Laurence →