La cigarette on en viendra tous à bout

cigarette-arreter-de-fumer

La stratégie et les astuces pour vous préparer à arrêter la cigarette se résume en 3 mots :

 Retarder
 Éviter
 Remplacer

Stopper la cigarette n’est pas aisé, malgré cela la seule alternative afin de retrouver le souffle et le cœur de vos 18 années. N’arrêter pas après un premier essai, le succès intervient généralement après plusieurs essais.

 

cigarette-arreter-de-fumer
Dans le but d’arrêter de fumer, les deux clés de réussite demeurent la préparation ainsi que la motivation.
 MOTIVATION : Plus votre motivation est puissante, plus vous avez d’atouts entre les mains. Celle-ci, pour stopper la cigarette pourrait se nourrir de raisons variées : réaliser des économies, protéger votre santé, …

Faire un point sur votre motivation :

Néanmoins, si vous ne vous sentez pas très motivé, rien n’est perdu . Nous vous recommandons de tenter quand même ; vous verrez, une motivation quelque fois faible au départ peut grandir de jour en jour durant l’arrêt du tabac.

 PRÉPARATION : Pour arrêter de fumer, nous pensons souvent que lâcher son paquet du jour au lendemain est la solution. Ça peut marcher, cependant pour rester non-fumeur, une bonne préparation est un avantage non négligeable.
Dans ce cas que veut dire « se préparer » ? Il s’agit surtout d’anticiper le moment de l’arrêt. Arrêter de fumer amène à changer des habitudes installées à partir de longtemps, des automatismes qui sont à oublier.
Afin de se préparer, il faut réfléchir à vos anciennes tentatives pour analyser les choses qui n’ont pas fonctionné, repérer des pièges qu’il va falloir déjouer et sélectionner les stratégies à mettre en place.

Les substituts nicotiniques

Tous Les substituts nicotiniques, peu importe leur forme, diffusent de la nicotine de façon lente et régulière, inversement aux pics que procure la cigarette, et permettent de cette facon au fumeur de se libérer petit à petit de son addiction. La durée d’un traitement est de 6 semaines à 6 mois en fonction de les personnes. Au fur et à mesure, on doit diminuer les doses du traitement.

Il y a de nombreuses formes de substituts, les transdermique (patchs) et d’autres sous forme orale (gommes à mâcher, inhaleur, comprimés à la nicotine à sucer ou à faire fondre sous la langue). Quelle que soit la forme choisie, des présentations de dosage différent existent dans le but de répondre au mieux . Lorsque cela s’avère indispensable, l’utilisation conjointe de certaines formes de substitut nicotinique est admise. L’efficacité du traitement est alors renforcée mais cette utilisation doit se faire sous contrôle médical afin de raisonnablement ajuster le dosage.

Il est possible, le cas échéant, dans le cas d’addiction physique, d’utiliser des substituts nicotiniques à partir de l’âge de 14 ans. Chez les femmes enceintes et chez les personnes venant d’éffectuer un infarctus du myocarde , l’utilisation des substituts nicotiniques doit se faire sous contrôle médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *