Les effets des arômes de la cigarette électronique sur le coeur

Les arômes de cigarette électronique peuvent altérer la fonction du muscle cardiaque

Les arômes de cigarette électronique peuvent altérer la fonction du muscle cardiaque

Les arômes de cigarette électronique peuvent altérer la fonction du muscle cardiaque

Le Vaping peut être une alternative plus saine que le tabagisme, mais cela ne veut pas dire qu’il est inoffensif. C’est le message à retenir d’une nouvelle étude, qui a révélé que certains arômes ajoutés aux liquides des e-cigarettes pourraient être dommageables pour le cœur.

L’équipe de recherche a identifié un certain nombre de produits chimiques utilisés pour aromatiser les liquides de la cigarette électronique — y compris la cannelle et les agrumes — qui pourrait nuire au fonctionnement des cellules du muscle cardiaque.

Matthew A. Nystoriak, Ph.D., chercheur principal, de l’Université de Louisville au Kentucky, et ses collègues ont présenté leurs résultats lors des sessions scientifiques 2017 de l’American Heart Association (AHA), qui se sont tenues à Anaheim, en Californie. Le résumé de la présentation a également été publié dans la revue Circulation.

Depuis leur introduction sur le marché américain il y a une dizaine d’années, les e-cigarettes ont gagné en popularité, en particulier chez les jeunes. Selon un rapport du Surgeon General publié en 2016, l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire aux États-Unis a augmenté de 900 pour cent entre 2011 et 2015, ce qui est énorme.

Les appareils alimentés par piles sont souvent commercialisés comme une solution de rechange plus sûre aux cigarettes conventionnelles, et certaines recherches semblent indiquer que c’est le cas. Cependant, les scientifiques découvrent de plus en plus les dangers potentiels du vaping.

Des études récentes rapportées par Medical News Today ont associé l’utilisation d’e-cigarettes à un risque cardiovasculaire accru et à une activité cardiaque anormale. De telles études ont montré que la nicotine dans les liquides e-cigarettes en est la cause probable.

La nouvelle étude de Nystoriak et de son équipe fournit d’autres preuves de la façon dont les e-cigarettes peuvent endommager le cœur, mais, cette fois, les arômes chimiques sont le contrevenant.

Effets frappants

Cigarette électronique

Nystoriak et ses collègues ont testé 15 arômes différents d’e-cigarettes sur des cardiomyocytes humains dérivés de cellules souches pluripotentes induites.

Les cardiomyocytes sont les cellules qui composent le muscle cardiaque, et ils sont responsables de la fonction contractile du cœur, qui permet à l’organe de pomper le sang dans le corps. L’équipe a surveillé comment chaque arôme — lorsqu’il est chauffé et non chauffé — affectait la fonction des cardiomyocytes.

Bien que de nombreux produits chimiques aromatisants soient des additifs alimentaires classiques et généralement considérés comme sûrs, les chercheurs notent qu’on en sait peu sur leur impact sur la fonction cardiaque humaine. De plus, la façon dont le chauffage/combustion de ces composés affecte leur toxicité est complètement inconnue.

L’équipe a identifié un certain nombre d’arômes qui ont eu différents effets sur les fonctions cardiomyocytaires. Ils ont découvert que le cinnamaldéhyde, ou arôme de cannelle empêchait les cardiomyocytes de se contracter 24 heures après avoir été en contact avec eux, tandis que l’eugénol (clou de girofle), le citronellol (fleurs) et le limonène (agrumes) faisaient battre les cellules du muscle cardiaque plus rapidement.

« Ces effets des produits chimiques sont en quelque sorte frappants parce qu’ils suggèrent que si ce composé interagissait avec le muscle cardiaque lui-même, il pourrait faire quelque chose directement pour changer la façon dont cette cellule fonctionne réellement « , dit Nystoriak.

« Ne présumez pas que les e-cigarettes sont inoffensives. »

Ne présumez pas que les e-cigarettes sont inoffensives

Les chercheurs notent que les arômes qui ont causé les plus grandes altérations des cardiomyocytes ont eu les effets les plus forts lorsqu’ils n’étaient pas chauffés. Cependant, il existe des milliers d’arômes pour les liquides de cigarettes électroniques, et l’équipe souligne qu’il n’est pas encore clair de savoir combien d’entre eux se décomposent une fois chauffés.

L’une des limites de cette étude est que les expériences ont été réalisées in vivo, de sorte qu’il est nécessaire d’étudier plus en détail comment l’inhalation des arômes dans les liquides de cigarettes électroniques pourrait avoir un impact sur la fonction cardiomyocytaire.

Néanmoins, commentant les conclusions de l’équipe, Matthew L. Springer, Ph.D. — qui n’a pas participé à la recherche mais qui étudie les effets de la fumée de tabac sur la fonction vasculaire — dit que les utilisateurs d’e-cigarettes devraient prendre ces résultats en considération.

« Ils ne devraient pas présumer que les e-cigarettes sont inoffensives simplement parce qu’elles ne produisent pas de fumée. La meilleure chose que vous puissiez inhaler, c’est de l’air pur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *