Skip to content

Arrêter de fumer

Stopper le tabac avec ou sans médicament ?

Tout le monde sait que fumer est extrêmement nuisible, pour la santé physique, mais également le mental. Pour ce qui est de la santé physique, il y a plusieurs risques que l’on coure. La majorité des fumeurs se contente de dire que le seul risque en fumant, c’est d’avoir des toux. Au début oui, mais les dégâts physiques vont bien au-delà d’une simple toux, tels les cancers, les problèmes cardio-vasculaires… Coté santé psychologique, il y a les problèmes au niveau de la mémorisation qui peut allez jusqu’à des trous de mémoire et bien sûr « bonjour l’Alzheimer », sans compter les divers troubles mentaux. Hors ce qui est de la santé, il y a les dépenses, la manière dont la société juge… En somme, fumer c’est mal, la majorité des fumeurs veulent arrêter de le faire, mais le problème, c’est que l’on n’y arrive pas. Cependant, afin d’arrêter, il peut y avoir deux possibilités, la première c’est d’arrêter sans médicament et la seconde, c’est d’opter vers les usages de médicament.*

stop cigarette

Conseil : se passer du tabac sans compter sur les médicaments

La première étape pour les deux possibilités, mais surtout pour ce qui veut arrêter de fumer sans appuis médicale, c’est d’accepter de vouloir arrêter de fumer. En effet, la première étape et bien sûr, l’étape qui compte le plus, c’est l’acceptation. En premier lieu, il faut accepter que l’on soit tout d’abord fumeur, par la suite, il faut accepter que l’on veuille arrêter de fumer. L’acceptation est le premier pas que l’on doit faire afin que l’on puise arrêter de fumer. Après l’acceptation, on peut passer à l’action.

Une méthode infaillible pour se passer du tabac, c’est d’éviter le plus possible les conditions qui pourront faire fumer. Effectivement, esquiver les situations, les circonstances et les activités qui donnent l’envie est une méthode infaillible afin d’arrêter de fumer de manière naturelle. Cependant, c’est assez difficile pour quelque personne, car la raison qui leur fait fumer est majoritairement liée à l’activité principale qu’ils font. Mais si possibles, il faut éviter du mieux possibles les activités qui poussent à fumer.

SI l’on ne peut pas casser d’un coup et que l’on ne peut pas à esquiver les situations qui poussent à fumer, la technique de substitution serrait une autre technique qui pourra aider. Elle se base sur le fait de substituer le fait de fumer avec d’autre chose. C’est très libre au niveau de la pratiquer : substituer le temps que l’on passe à fumer à faire d’autre chose, comme le matin au réveil on fume alors il serait mieux de faire quelque chose d’autre. On peut aussi vraiment substituer la cigarette, au lieu de fumer pendant la pose pourquoi ne pas prendre un petit vert d’eau bien pure. On peut aussi substituer les dépenses et les convertir en d’autre chose.
Au dernier recours, il faudra consulter un psy, cependant, il faut bien choisir le psy qui pourra aider face à notre mode de vie. Et bien sûr choisir un psy qui à déjà peut aider d’autres personnes avant soit.

 

Au stade où on doit compter sur les médicaments

À ce stade, l’acceptation se base sur le fait que les risques sont déjà assez énormes, car il y déjà une réelle dépendance. À ce niveau où l’on a cherché et pratiqué diverses solutions sans médicament afin de dire stop au tabac alors que c’est zéro résultat, il faudra passer à l’étape où l’on devrait prendre des médicaments. Cependant, cette étape ne se fait pas n’importe comment. C’est-à-dire qu’on premier il ne faut ne pas se mettre soi-même à la place du médecin. Ce qui signifie qu’il ne faut pas choisir par soi-même les médicaments qui semblent convenir. En effet, il y des personnes qui font cela surtout si un traitement a été efficace avec une autre personne. Il faut toujours prendre en compte que, chaque corps à leur propre caractéristique. Ce qui indique qu’un médicament peut être efficace pour une personne, mais nuisible pour soi. Même si les médicaments ont été prouvés être efficace par bien des gens, une simple erreur de dosage peut nuire à la santé. De ce fait il faut toujours consulter un spécialiste dans le domaine.

En premier lieu consulter un expert permet de savoir à quel niveau de tabagisme on est. De cette manière on peut déduire si l’on a vraiment besoin de de médicament que si l’on seulement besoin de soutien psychologique. Dans le premier cas, on pourra savoir quel genre de traitement on peut suivre. Ainsi, on pourra être sûr que l’on ne fait pas n’importe quoi et que l’on ne risque pas de se faire plus de mal que de bien. En plus de cela, si l’on suit un traitement, on peut se rassurer à ce que l’on fait évolué. C’est-à-dire que consulter un spécialiste permet d’avoir plus de suivi et permet de faire plus de progrès. Cependant, il faut éviter les personnes qui ne sont pas réellement qualifiées. Ce qui signifie qu’avant de faire toute chose, il faut bien choisir le genre de personnes qui vont nous aider. En ce qui est de cela, il faudra faire quelque recherche, poser des questions à d’autres personnes…

En somme, avant de se lancer vers des traitements assistés médicalement, il faudra essayer d’arrêter de fumer tout simplement avec diverses méthodes telles, la substitution, l’esquive de situation et bien d’autres encore. Dans le cas où cela n’est plus possible, les aides médicales serraient le plus adéquat, mais il faudra bien méditer sur le sujet, car c’est un terrain qui peut être risqué si on le fait n’importe comment. Mais peu importe le cas, la première étape par laquelle il faut passer, c’est l’acceptation. Ce qui indique que l’on doit accepter que ce soit mal, ensuite on doit accepter le fait de vouloir arrêter et pour finir accepter qu’il faille avoir beaucoup de détermination et de courage. Par la suite, le reste dépend du stade où l’on est à présent. Mais la meilleure chose à faire, c’est si l’on n’est pas encore fumeur, il faut à tout prix éviter de fumer.


Parse error: syntax error, unexpected T_STRING in /home/discount/domains/arreter-fumer-aide.fr/public_html/wp-content/themes/apex/footer.php on line 13